#vismavie : de Mars à aujourd'hui

Dernière mise à jour : 13 nov. 2020

Dans ce nouvel article, je vous livre mon cheminement, de Mars 2020 à aujourd'hui. Je vous dévoile ma transition, qui m'amène à cet instant à écrire ces mots. Belle lecture !



J'avais à coeur de rédiger un article "confession", et ainsi me livrer à vous sur mon ressenti du moment, mon état d'esprit et ma vision des choses - de Mars à aujourd'hui.


Bienvenue dans mon premier #vismavie !


En mars dernier, nous étions confinés ! Pour ma part, cela a été très brutal. Tout s'est accéléré. Il fallait aller vite, prendre des décisions vite. Il fallait que je quitte mon appartement sur Paris, pour aller chez ma mère en Essonne, et ce, pour une durée indéterminée. Il fallait que je fasse mon sac pour quitter les lieux en 24h et laisser derrière moi mon socle, ma base : ma maison, ma ville, mes habitudes.


J'ai eu l'impression de vivre une course contre la montre, où chaque décision relevait d'une haute importance et que ma vie était presque en jeu. J'étais tremblante ! J'étais perdue.


Le télétravail se met en place directement. Je suis coupée des relations sociales professionnelles. Des relations amicales aussi, bien sûr.

Je suis donc installée chez ma mère (chez qui je n'étais pas retournée depuis le lycée !!) avec ma valise et mon ordi pour X temps.


Welcome back !


Les journées défilent, elles se ressemblent presque. A ce moment là, je me sens vide, littéralement déprimée. Je n'ai pas peur du Covid à vrai dire, mais tellement de choses se passent en moi, dans mon corps, dans ma tête, que je suis lessivée.

Je passe par la colère, la tristesse. J'ai perdu ma vie à Paris, ma vie pleine de vies, de sorties, de fêtes, de joie, d'amis. J'ai perdu l'ambiance et les accolades avec mes collègues. Les apéros zoom ça va bien 5minutes... J'ai le sentiment que l'on me prive de liberté, celle qui m'est pourtant si chère...!!! On me retire de force à MA vie.


Je sens qu'une page se tourne. La page de ma vie d'étudiante, dans mon appart. J'ai toujours dit que je ne me voyais pas élever mes enfants dans la capitale, je ne m'y projetais donc pas vraiment.

Mais quand arrive cette scission, ce moment où il faut pour de vrai passer à autre chose, et bien là, c'est une autre histoire !

Jusqu'à présent, je ne m'étais pas rendue compte que passer des étapes dans ma vie m'était si difficile.

À ce moment, j'ai l'impression de "renoncer" à quelque chose, de "quitter", de "perdre". Je mets "un point final".

Cette fin, je ne la digère pas facilement. Je mets du temps à l'accepter.


Et pendant ce temps là...


En parallèle, je m'intéresse de plus en plus au développement personnel. C'est ma bouée de secours ! D'ailleurs c'est en mars que je débute ma formation de naturopathie et de coach en psychologie positive. Ce que j'apprends, c'est de l'or ! Je sens personnellement que je touche le fond, que mon optimisme ancré est ébranlé. L'investissement et le temps passés dans mes formations m'aident énormément pour rebondir.


C'est aussi à ce moment là que je crée @holisme.et.vous ! Mon envie de partage grandit en moi. Ce compte Instagram me suit au fil de mon évolution. Je diffuse du positif et j'en reçois BEAUCOUP en retour ! ♡ C'est fou !


Les semaines passent. Je m'apaise. Je mets en place des routines qui me font du bien. J'apprends à reconnecter avec moi-même.

Je vais marcher tous les matins, j'écris, je fais du yoga, je médite (beaucoup !!). La verdure me soulage, je reprends mes marques. J'apprivoise de mieux en mieux mes nouvelles habitudes, jusqu'à me dire que ça me plait même pas mal. La transition est en marche !



Mai 2020

Nous sommes déconfinés. Je retourne de temps en temps dans mon appart', mais marcher en forêt me manque rapidement. Je suis toujours en télétravail, je suis donc assez libre de me déplacer comme je l'entends et de ponctuer mes journées comme je le désire.


Un élément, qui a toute son importance et que je n'ai pas encore abordé, c'est le projet de partir à l'étranger de Septembre 2020 à Août 2021, que nous avions avec mon chéri.

Cela fait des mois et des mois que nous organisons un projet de grande envergure : partir sillonner les routes du Canada, des Etats-Unis et du Mexique, en van ! Le rêve... qui s'effondre sous nos yeux.

Il a donc fallu gérer ça aussi, l'acceptation que ce projet de vie ne se ferait pas maintenant, que nous devons revoir nos plans perso et pro.

J'avais donc prévu de louer mon appartement en vue de partir en Septembre.


Les évènements s'enchainent assez vite ensuite. Juillet, on part en vacances, et Août on organise le déménagement. Pour aller où ? Chez qui ? Pour combien de temps ? Rebelotte, je sens que ça ne va pas être simple.


Septembre 2020

Septembre, et le déménagement, sont encore une nouvelle phase à traverser qui me fait couper encore un peu plus avec ma vie parisienne. Je reste très focus sur mon état d'esprit, j'entretiens des pensées positives. Mais des fois je craque ! Oui, c'est dur.


On réfléchit posément avec mon chéri. On va trouver une solution. On se soutient, on communique beaucoup. On va rebondir, on en a besoin tous les deux.


On a rebondi ! Aujourd'hui nous sommes installés chez nous, dans un petit appartement qui nous va très bien. Et ce depuis Octobre ! Les choses se posent, ça fait un mois environ que je reprends de nouvelles marques. Je les aime. Je me suis recréée mon univers, à moi, à nous cette fois. Je me sens bien.


Je suis très reconnaissance de ce que nous avons et les opportunités que nous avons eu sur notre route.


Encore plus en écrivant ces lignes, je prends du recul et je me dis "Mais quel parcours en si peu de temps, c'est dingue !". C'est vrai, c'est fou, je me sens si grandie. Psychologiquement parlant j'ai énormément appris, sur moi, sur les autres, sur mon couple. Je me découvre. J'apprends à reconnaitre mes émotions, j'apprends à les accepter. Je me sens plus apaisée, plus forte.

Aujourd'hui, j'ai envie d'avancer avec le sourire et la confiance. J'ai envie de croquer la vie à pleines dents, de réaliser mes projets, mes rêves ! Je crois plus que jamais en la vie


S'il y a bien une chose que j'ai retenue, c'est que nous ne maitrisons rien, mis à part nos pensées. La vie n'est pas un long fleuve tranquille et c'est bien cela sa richesse. Elle nous met face à des situations pour que nous apprenions.

En revanche, la qualités de nos pensées est de notre ressort. Et cela, joue de manière inconsidérable sur nos émotions, et donc sur notre bonheur.


Aujourd'hui j'ai appris. Et la vie se poursuit.


With love,

Lili


logo-holisme-et-vous_edited.png